lundi 7 novembre 2016

Crisis 2016 : United Colors of Miniatures

Les grandes messes, c'est à la fois un rendez-vous attendu et compliqué. Crisis, évènement incontournable dans l'univers de la figurine sur le vieux continent réunit depuis plus de vingt ans club de passionnés et vendeurs de tous horizons. L'occasion rêvé d'en prendre plein les yeux et de faire un gros trou dans son portefeuille... ou simplement de profiter d'un panorama de l'univers de la figurine et de ses possibilités. Pendant que GW faisait sa grand-messe au Warhammer World, les vrais figurinistes étaient à Crisis. :)
Crisis by Tin Soldiers of Antwerp : 2 hangars gigantesques farcis de figurinistes de tous poils.
L'édition 2016 était un très bon cru, toujours organisé de main de maître par TSOA les deux vastes hangars mêle les devantures de marchands divers et variés, de la boutique reconnue jusqu'aux espaces dédiés aux différents acteurs de la figurine venus vendre leurs dernières productions. Le tout se mêle aux tables de jeux, espace de démonstration ou propositions originales mises en place par différents clubs, marques et joueurs pour une orgie de matériel de toute sorte.
Et c'est ce qui fait la force de Crisis : de l'historique (de l'antiquité au contemporain) au futuriste en passant par le médiéval-fantastique ou les univers tirés de films tout est présent ! Le matériel abonde lui aussi, depuis les décors jusqu'aux matériaux pour les construire en passant par la peinture et tout l'équipement requis pour transporter ses figurines.
Pas de Games Workshop ni de Forge Wold cette année (un évènement concomitant était organisé au Warhammer World), après une présence en demi-teinte l'année passée. D'ailleurs, peu de jeux étaient vraiment bien défendus. Mantic avait un stand rikiki à la limite du risible tenu par le patron lui-même (sérieusement les gars, investissaient dans du matériel pour les salons et proposez de vraies tables de jeu et de démo, pas juste un plateau du dernier jeu sorti - The Walking Dead - All Out War en l'occurrence -. Surtout quand vous avez des tas de jeux à défendre de KoW à Deadzone 2 en passant par Dreadball). Les gars de Steamforged Games proposaient de forts jolis terrains de jeux (et de démos) pour Guild Ball. En revanche, personne pour défendre Malifaux ou Warmachine/Hordes, les gars d'Alkemy (bien qu'installés tout au fond) faisaient encore un super boulot, comme Studio Tomahawk pour Congo.
Quelques photos des innombrables et magnifiques tables de l'édition 2016.

Une très jolie table pour Dragon Rampant. Les règles -très sympa- de méd-fan générique d'Osprey. 



The Chicago way, le jeu de Great Escape Games (les papas de Dead Man's Hand)





Un jeu maison très sympa (bon là c'est vrai on ne voit pas grand-chose) qui oppose deux équipes de troufions sur un parcours d'obstacles pour remonter un canon de campagne transporté en pièces détachés par des groupes de bidasses
Une table Warhammer 40000. Probablement la plus chère au centimètre carré du salon.



Magnifique décor entre côte, mangrove et jungle autour de la guerre du Pacifique



Certains viennent même vendre leurs peintures
Magnifique plateaux pour Super Dungeon Explore en format îles flottantes. Génial et parfaitement dans le ton




Du contemporain par Spectre Miniatures


La vitrine de chez Black Scorpion Miniatures.



Un mini-jeu de western



Diorama en format Epic




Le stand de Kraken Wargames et leurs superbes tapis




Belgique oblige (Crisis a lieu à Anvers), la petite reine est à la fête avec un jeu ingénieux autour de la Grande Boucle
Une table pour Frostgrave/SobaH





Darklands, le jeu (et les figurines) de Mierce Miniatures





Panzerfaüste et sa version de la seconde Guerre Mondiale entre Nains, Orcs et Morts-Vivants par Hysterical Games











Une table Dead Man's Hand en hommage à Bud Spencer




Mantic et son The Walking Dead - All out war
5 tables en U, un gus les mains dans les poches, quelques boites de Dungeon Saga et Deadzone 2 et... ah si ! Alignées dans un coin des figs peintes de Dreadball. Un des camions s'est perdu ?


Une zone mortalis de chez Forge World - magnifiquement peinte - sert d'arène pour une sorte de bagarre dans les couloirs, à la Quake. Magnifique et hyper inventif. Les camarades n'en sont pas à leur coup d'essai




L'attaque du Fort de Vaux de la première guerre mondiale (juin 1916)

Le stand de Prodos. Spéciale dédicace aux backers d'AvP. Faut reconnaître que les sculptures sont géniales, même celles de Warzone Resurrection sont classes.

La table Freebooter toujours efficace et superbe.

Saga !


Sur une fort jolie nappe, Congo




Alkemy, bien jolie table et équipe au top. Un jeu toujours solide, renforcé par les deux nouvelles factions issues du kickstarter.


6 commentaires:

  1. Tu m'en as mis plein les yeux, merci ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi ! Ravi que tu y trouves ton compte, Crisis est vraiment un rendez-vous sympa et agréable.

      Supprimer
  2. z'étaient pas là les passionnés avec leur jeu maison à base d'hélicos et d'orks ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nope, pas cette année. Mais leur combat aérien d'orks volants était en effet mémorable :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. ;) c'est vraiment un rendez-vous incontournable si tu as l'occasion d'aller voir ça de tes propres yeux.

      Supprimer

Un petit mot ? Une réaction ? Ca se passe ici :)