mercredi 31 mai 2017

A quoi on joue ? : Warhammer 40k v2, bataille sur Crypnos II

"Au peintre lent, l'escarmouche" dit le vieux dicton. Et de fait, c'est souvent vers des propositions ludiques ne nécessitant que peu de figurines que le temps de jeu a été consacré. Il faut admirer sans arrière-pensée celui qui peut sans sourciller peindre une armée entière de combattants en un temps record, répéter une recette sur des dizaines d'uniformes et consacrer son atelier à une seule force pléthorique. De fait, le peintre lent, n'a donc pour seul horizon que l'escarmouche ou le jeu avec des figurines non-peintes (une hérésie !). A l'heure où le 40ème millénaire est enfin sur le point de s'achever et l'univers "grimdark' de Games Workshop de connaître une nouvelle évolution, il fallait pallier un manque et jeter des dés en chargeant des xénos selon les règles de la deuxième version du jeu futuriste. Et donc utiliser les figurines d'un comparse pour l'occasion, fussent-elles non peintes...
L'émouvant moment de l'exhumation des reliques
Sorti du warp après une absence des tables de plus de dix ans, mon sémillant adversaire débarque donc avec une force de vils eldars à opposer aux ultramarins. Le seul poids du métal sur la table conférant un aspect solennel au déploiement des figurines jaillissant une à une de leur mallette, arborant pour certaines des couleurs posées voilà près d'un quart de siècle... Qui dit v2 dit multiples ouvrages noir et blancs parcourus d'images évocatrices, et de nombreuses tables, le plaisir à l'ancienne. Sans grande connaissance du système mais avec une longue pratique de Necromunda et consorts, on s'y retrouve, un peu. 
On n'est pas sur Armageddon et il ne s'agit pas de Black Templars, mais cette mise en image d'un des nombreux romans de gare de la gamme 40k vaut clairement le détour, jetez aussi un oeil aux autres épisodes, fin de l'interlude.

Sur les plaines arides de Crypnos II lune aride battue par des vents incessants, les Ultramarines, de passage à proximité ont détourné l'une de leurs barges pour porter main-forte à des mineurs aux prises avec une force xéno venue fouiller les grottes de la petite lune rouge.
Face aux schtroumpfs à peu près peints, des eldars sournoisement vêtus de noir...
Subtilement caché derrière le dreadnought Vigilus, Marneus Calgar lui-même maître des Ultramarines (jusqu'à ce que papa Roboute lui-même décide de revenir montrer son gros socle) s'estime bien tranquille. C'était sans compter sur la vitesse des eldars et leur perfidie. Ciblé par le canon du Seigneur Fantôme eldar, Vigilus l'ancien a à peine le temps d'activer ses auspex pour tenter de mitrailler son adversaire que sa carcasse antique est percée par la technologie eldar et que sa réserve de munitions explose, répandant l'ancien guerrier et sa carcasse sur plusieurs mètres et blessant Calgar lui-même.
Marneus, sans une once de peinture, cache sa honte derrière son gros copain en métal peint.
Euh... comment dire ? "Pouf mallette ?!?"
Dans la foulée, les combattants xénos se ruent sur les lignes space marines en faisant feu de tout bois tandis que sournoisement, l'avatar de Kaela Mensha Khaine contourne les bâtiments en ruine pour attaque le flanc gauche des défenseurs de l'humanité.
Qui qu'est là ? C'est Kaela ! Vieille figurine, vieille peinture, rétrostalgie au max !
Semblant surgir des sables du désert, les eldars se faufilent très rapidement sous le couvert des bâtiments encore debout, prenant les space marines au dépourvu, occupés qu'ils sont à compulser le codex astartes pour être sûr de ne pas déconner avec la bible de Roboute.
Avec l'avantage du déploiement et de l'initiative, les frêles eldars sont cependant en avantageuse position pour les premières frappes dévastatrices.
L'escouade terminator du sergent Vitrus aperçoit une haute silhouette qui émerge. Les viseurs commencent à computer pour sélectionner une trajectoire de tir optimale.


Sans plus pouvoir réagir, les space marines se font tirer comme des lapins par les escouades eldars, clairsemant rapidement les rangs des astartes.
C'est un seigneur fantôme, un mystérieux construct eldar qui fait feu sans attendre sur Frère Vigilus et sa grosse carcasse. L'arme xénos perce le blindage du Dreadnought dont la réserve de munitions explose, blessant Marneus Calgar qui se retrouve à découvert.

Encore confus après la blessure reçue, Marneus donne des ordres peu efficaces et le tir de riposte des guerriers de l'Impérium ne fait pas de grands-dégâts, seul le lance-missiles cyclones fait une trouée dans les rangs eldars.
Sur le flanc droit derrière un bâtiment qui leur offre un abri relatif, l'escouade d'assaut du sergent Silus Parvon attend sereinement l'arrivée des eldars diminuant les rangs des assaillants petit à petit. C'était sans compter sans un danger plus grand...


Surgissant tout à droite du champ de bataille à une vitesse inhumaine, un avatar de Khaine, incarnation du dieu de la guerre eldar fond sur l'escouade dont les tirs de réaction se montrent sans effet.
Sur la gauche de la ligne space marine, un marcheur de guerre eldar fait des ravages et décime l'escouade Crétinus. L'avatar continue de faire des ravages en massacrant à tour de bras des guerriers pourtant chevronnés. 
Avec des caractéristiques proprement monstrueuses, l'avatar de Khaine a tôt fait de tailler en pièces l'escouade d'assaut.

Au centre, Calgar tient bon mais l'escouade Terminator de Vitrus est lentement massacrée par les armes exotiques des xénos, dont un canon à disruption particulièrement perturbant. Devant le massacre de ses hommes, Marneus Calgar active sa balise de téléportation pour préparer une contre-attaque, et relire le codex astartes au chaud.
Clairement, méconnaître le système et l'équipement de ses troupes se révèle un gros handicap qui a valu aux guerriers d'élite de l'Imperium de prendre une jolie raclée, mais les tables, les objectifs de scénarios, les valeurs de blindage et les figurines d'époque contribuent à une ambiance que des kilos de pastique moderne de feuillets de règles lissées n'égaleront plus. Clairement, le tout donne envie de rejouer d'intégrer un meneur de jeu et des rebondissements.

2 commentaires:

  1. Très sympa ma réserve de liquide que l'on aperçoit en perspective derrière l'avatar eldar .
    Chouettes décors en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que le sable des lunes de Crypnos laisse les gorges râpeuses :) Rien de bien dingue pour les décors pourtant (http://figzclub.blogspot.fr/2016/08/coloriage-peignez-si-vous-aviez-4-ans.html)

      Supprimer

Un petit mot ? Une réaction ? Ca se passe ici :)