lundi 27 avril 2015

Coloriage : personnages Rogue Trader

Pas de panique, on parle de Rogue Trader, le jeu de rôle (the roleplaying game of the dark future, dum, dum, dummm ! pour le faire à l'américaine). On appuie sur le gros bouton REW du magnétophone (si vous en avez eu un , avec des grosses touches et un petit bouton rouge à presser avec le touche PLAY quand vous vouliez enregistrer vos cassettes ;) ), et donc : depuis de longs mois, l'un des maitres de jeu épisodique de notre groupe a lancé une campagne dans un univers futuriste où il n'y a que la guerre. Enfin presque. Au début, il n'y avait même pas de jeu de rôle. Juste des propositions amateures, mais pas déméritantes, basées sur l'adaptation d'autres systèmes. Plus tard, vint Dark Heresy, premier du nom, et la palanquée de déclinaisons pondues par Fantasy Flight Games : Rogue Trader, Deathwatch, Black Crusade et Only War (pour ne parler que jeu de rôles). Nous ne sommes jamais allés plus loin que Rogue Trader qui offre un contrepoint intéressant à Dark Heresy sans donner dans la surenchère de puissance. Après une foultitude de scénarios à jouer les porte-flingues pour la sainte Inquisition, les grouillots (enfin les survivants) du groupe connurent une seconde vie (là on appuie sur l'autre bouton du magnéto, celui avec FF)... en devenant Rogue Trader pour l'un et 'camarades' dudit capitaine, pour les autres. Voilà pour l'intro pénible.

Le jeu de rôles...
Le jeu de figurines (oui, oui, il s'est aussi appelé Rogue Trader)

Un jour me vint l'idée de décliner chacun des persos en figurine, comme ça, histoire de rire et d'occuper quelques petites soirées et de mettre de la couleur sur des figurines Wh40k (jeu auquel je n'ai d'ailleurs jamais joué). Ca donnait des trucs pas extraordinaires (mes mains étaient rouillées et mes peintures avaient moins bien vieilli que moi) mais bon, ça le faisait. Avec le FF (oui, la progression des personnages quoi), je me suis dit que ça serait bien de les revisiter. Ca me donnait l'occasion de peindre d'autres figurines et de faire un avant/après. Il manque encore quelques membres du groupe, je fais ça entre deux autres choses, mais voilà une petite galerie de portraits de nos gueules cassées de personnages.

Macharius Prime, ex-garde impérial à la motivation aussi élastique que sa réussite aux dés (avant et après)
Oui c'est pas clair mais c'est pris sur un coin de table en pleine partie
Macharius toujours sous une lumière plus flatteuse
(G)Audric Smyrr, après et avant. La version 1 est basé sur un commissaire alors que Smyrr est une racaille. Je cherchais la figurine de Kal Jericho mais vu les prix de la bête, j'ai laissé tomber. Du coup, il s'est retrouvé affublé d'une dégaine de commissaire par flemme de bidouiller une conversion (bouh !)
Voilà la version finale avec un bout de décor pour faire genre. Smyrr est le rogue trader du groupe. La figurine est une référence de chez Privateer Press dont j'ai remplacé le pistolet steampunk par un bolter des familles. Je trouvais que l'armure et la pose lui donnait un petit look gothique.
Gaspard Sagrenmüller, prêtre du dieu-machine. Même figurine, deux backpacks différents. Il a perdu son servo-crâne dans la bataille...
Je dois dire que si le backpack lui donne un air bien plus imposant qui colle bien au perso, la foultitude de cables, loupiotes et détails qui l'accompagnent furent une plaie...
Manquent un psyker et le pilote/sniper de la bande. En voyage au moment de la photo. :)

2 commentaires:

  1. Que voilà de l'excellent travail qui aide à davantage d'immersion dans le JDR ^^

    Bravo !! ^^

    Serviteur,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement l'idée. Ca aide la table à se plonger dans le 40ème millénaire. pas qu'on manque de matière sur le sujet mais disons que c'est aussi un petit cadeau pour les camarades de jeu. Avoir son personnage immortalisé d'une façon ou d'une autre.

      Supprimer

Un petit mot ? Une réaction ? Ca se passe ici :)